Connaître sa terre

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Il est indispensable pour planter des végétaux adaptés à sa terre, pour corriger les éventuels défauts de celle-ci de connaître son acidité, sa structure et sa composition chimique.

Comment faire ?

  • Le comportement de votre sol vous donne une mine d’informations si vous savez l’observer. Tout d’abord la végétation existante. Elle révèle la nature de votre terre. Des terrains où poussent des prêles, des fougères, de l’oseille, des ajoncs… révèlent un sol humide et compact. Après la pluie, l’eau stagne en surface et la terre forme rapidement une croûte qui se craquelle en cas de sécheresse. C’est le signe que votre sol est pauvre en matière organique et en calcium : il est asphyxiant. En période de sécheresse, certains endroits restent plus longtemps verts que d’autres : ils sont humides. C’est bien en été, mais cela peut se transformer également en sol asphyxiant en hiver.
  • La couleur de la terre est souvent un révélateur. Les sols foncés sont plus riches en matière organique, donc plus fertiles. Ils se réchauffent plus rapidement au printemps que les sols clairs. Touchez la terre et malaxez-la dans votre main. Si vous arrivez à former une boule qui se tient, on peut dire que l’argile est en quantité importante. Votre sol est à une dominante argileuse.
  • Complétez vos observations par une analyse de terre. Intéressante lorsque vous prenez en main un nouveau jardin. Prélevez avec une bêche plusieurs échantillons (en tout, 250 à 300 g de terre)répartis dans votre jardin. Dans les 15 à 30 premiers cm, les seuls “visités” par les racines, la terre dite arable. Pour connaître son épaisseur, creusez un trou de 0,50 cm de profondeur et lisez les différentes couches. Regardez jusqu’où plongent les racines de la végétation. Mélangez les différents échantillons et emballez-les dans un sac plastique. Envoyez-les au laboratoire, Vous aurez en retour une fiche consignant les principales caractéristiques de votre sol ainsi qu’un conseil pour son amélioration éventuelle.

Pour en savoir plus, consultez notre site sur le jardinage bio.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »